bannière du site aquarienne : sophrologie, soins énergétiques, formations New Paradigm MDT à Rocbaron (83)
 
     
Soins énergétiques - Séances de Sophrologie et EFT -  Formations New Paradigm MDT -  à Rocbaron/Var

Apaiser l’ego pour vivre plus sereinement
et cesser de se faire souffrir inutilement                    Page suivante
 

L’emprise de l’ego
L’une des principales clefs de la sérénité est de bien se connaître. Aussi lors des accompagnements individuels et des formations j’aborde régulièrement le sujet de l’ego. Car la connaissance de soi, c’est connaître sa vraie nature et aussi comprendre les mécanismes de son ego.

L’ego, un faux-soi créé par le mental
L’ego est une représentation que nous avons de nous-mêmes et de notre vie. C’est une fabrication de la pensée : nous créons des images auxquelles nous nous identifions, et nous nous évertuons à les faire vivre en y épuisant toute notre énergie.
 
Le Lego de l’ego
Tant que nous nous identifions à l’ego, nous sommes pris dans la prison d’une perception des choses conditionnée par le passé. Ce « je » de construction est un cliché préfabriqué de soi, une pseudo-entité qui vit dans un échafaudage de représentations prenant sa réalité pour le réel.
 
L’ego un protecteur transi de peur
L’ego est programmé pour nous protéger des dangers liés à la survie. C’est une émergence de notre cerveau dit « reptilien », siège de l’instinct de conservation qui génère des réflexes stéréotypés de défense : fuite, lutte ou inhibition, source de comportements souvent inadaptés dans notre mode de vie actuel. L’ego va tout faire pour nous mettre en sécurité avec sa vision limitée du bonheur basée sur l’avoir et le paraître. « Dans sa vision du monde, l’ego ne cesse de mettre en place de nouvelles stratégies pour échapper à la peur. » Guérir l’ego réveler l’être par Bernadette Blin et Brigitte Chavas.
 
Va chercher bonheur ailleurs
Que ce soit au travers de biens matériels, de relations ; de titres honorifiques ; de reconnaissance ou promotion professionnelles, au succès ; etc…, l’ego va nous entraîner dans une quête sans fin, où les moments de satisfaction seront suivis par l’émergence d’un autre cycle : sensation de manque/peur de souffrir/ recherche de satisfaction. L’ego nous fait accroire que quelque chose manque en nous et que nous ne pouvons le trouver qu’à l’extérieur. Tant que nous sommes obnubilés par la croyance que nous sommes ce personnage à qui il manque quelque chose pour être heureux, notre vie passe en vaines et désespérantes gesticulations qui empêchent la découverte de notre nature véritable, notre Soi.
Je suis ceci ou je ne suis pas assez cela dit l’ego
Un exemple, pour reconnaître le fonctionnement de l’ego. La personne qui suite à une blessure dans l’enfance est restée fidèle à la croyance « Je ne suis pas aimable » se sent dans une situation permanente d’abandon et d’indignité.

Persuadée que seul l’amour de l’autre peut apaiser sa souffrance, elle va se lancer dans une quête d’amour dirigée vers l’extérieur, sans jamais chercher au cœur d’elle-même. Pour se protéger de ce ressenti douloureux, son ego va développer diverses stratégies : « il faut que je prouve que suis digne d’être aimé, » ; « si je suis sympa, si je suis ceci ou si je fais cela, l’autre va m’aimer en retour et alors je serais heureux ».

Comme si l’amour était un commerce, cette personne va se cacher derrière divers masques de perfection et de gentillesse, prête à toutes les concessions dans l’attente de se sentir considérée, reconnue, aimée en échange. Ses attentes sont telles qu’elle en retire de nombreuses frustrations.

Au bord de l’épuisement, de plus en plus frustrée, malheureuse, elle finit par se considérer comme une victime et en vouloir aux autres, se répétant des phrases comme : « Pourquoi c’est toujours à moi que cela arrive ? » « Qu’est-ce que j’ai fait au Bon Dieu pour mériter ça ? ».
Lorsque la logique de séduction et le mésusage de la Loi du Don (ou Loi du Donner et du Recevoir) ne fonctionnent pas, l’ego change de tactique.  Cela peut se manifester par de l’indifférence, de la méchanceté voire de la dépression. Émotions de trahison, de jalousie, de tristesse, de rancœur, de colère, de déprime vont jalonner cette recherche égotique, sans pour autant combler cette sensation de vide intérieur. « L’amour et l’ego ne peuvent converger » - Osho.
Nous ne sommes pas cet ego
Lorsque nous mésinterprétons les écrits des témoins d’éveil avec un mental divisé, nous pouvons imaginer qu’il faudrait entrer en lutte avec l’ego pour le faire disparaitre. Cette volonté de destruction ne fait que renforcer l’ego, car qui d’autre que lui pourrait envisager qu’une part de nous-mêmes devrait terrasser d’autres parts de nous-mêmes pour être heureux ?  
« Vouloir guérir l’ego par l’ego, c’est essayer de se soulever en tirant sur ses lacets de chaussures. » Soigner son âme : Méditation et psychologie par le Dr Jacques Vigne.
L’une des solutions est de se désidentifier de l’ego. Reconnaître qu’il s’agit d’une construction mentale, que nous ne sommes pas ce « je-concept », nous délivre des illusions engendrées par l’identification.
 
AccueilMentions légalesTirez une carte | BlogLiensBoutique | Contact
Aquarienne est libre, et  ne revendique aucune appartenance ou orientation politique, religieuse ou sectaire.