bannière du site aquarienne : sophrologie, soins énergétiques, formations New Paradigm MDT à Rocbaron (83)
 
     
Soins énergétiques - Séances de Sophrologie et EFT -  Formations New Paradigm MDT -  à Rocbaron/Var
Promotions
1 clic sur l'image
Prix réduit : -15€
Collier "Vision"
Lapis-Lazuli et Or plaqué
collier lapis-lazuli et or plaqué, pièce unique, créations Aquarienne
 

 Formations
New Paradigm MDT
- Praticien Basique
14 et 15/09/2019
- Enseignant Basique
du 20 au 22/04/19
- Praticien 13 D
du 1er au 04/11/2019   
New Paradigm Multi Dimensional Transformation, méthode de développement personnel et de mieux-être
 

Ho'oponopono et liberté

3/7/17
2 commentaires
Ho'oponopono et liberté
Se libérer des histoires du passé qui pèsent sur notre vie avec
Ho'oponopono
 
" Je suis celui qui est avant toute histoire.
Je suis celui qui sera quand toute son histoire sera dissoute.
Je suis celui qui est ici avec son histoire et qui a oublié qui il est vraiment.
La fin de ma souffrance est la fin de mon histoire.
Ou au moins la fin d'une partie de mon histoire."
Katie Byron
Sur ce blog, la semaine dernière, je vous parlais de « l’ego spirituel ».

L’ego et les histoires du passé
Que ce soit sur le chemin spirituel ou sur la voie de l'évolution personnelle, l’ego s’accroche à ce qui vient de l’extérieur et aux événements qui l’ont constitué. Il s’identifie aux histoires que nous nous racontons en boucle sur nous-mêmes, sur autrui, sur la vie. Histoires auxquelles nous croyons mordicus et dont l’ego veut rester le héros !
 
Notre ego se situe dans nos blessures
Dans son ouvrage Un retour à l’Amour, Marianne Williamson écrit : « Notre ego ne se situe pas où nous sommes mauvais, mais où nous sommes blessés…Notre ego est tout simplement notre peur. »
 
L’ego un héros peureux
Ah ! L’ego, ne serait donc qu’un peureux, qui parfois "se la pète" en se repaissant de ses soi-disant triomphes, et, le plus souvent fait son Caliméro en s’érigeant en victime ? Un héros pétochard ?

La peur porte tellement de déguisements
L’ego veut juste être quelqu’un ! Quelqu’un de plus important que les autres, alors qu’il n’est rien, rien d’autre qu’une illusion. Pour continuer à exister il se nourrit de vieilles rancoeurs, d'anciennes souffrances, ce qui quand nous l’écoutons, nous mène à l’errance (l’air-rance).

 
Entretenir cette souffrance en s’identifiant à elle
Mais personne ne nous force à nous identifier à l’ego, pas plus qu’aux histoires du passé… Avec sa démarche Le Travail (The Work), qui aide à trouver la paix avec soi et avec le monde, Katie Byron nous invite à nous questionner : « Qui seriez-vous sans votre histoire ? Une question à se poser régulièrement pour s’élever au-delà de la pensée compulsive et se libérer de l’ego.
 
Les projections du passé nous détournent de la Vie
Dans son ouvrage Vivre avec Ho’oponopono, Découvrez votre mission de vie, Nathalie Bodin Lamboy, parle entre autres de l’ego et des projections du passé.
Voici ce qu’elle écrit à ce sujet :
« L’autre point important est qu’en vous identifiant à cette histoire passée, vous ne voyez plus votre entourage. Tellement aveuglé par la douleur, vous ne pouvez être entièrement attentif à celui ou celle qui partage votre vie. Vos enfants doivent gérer  par eux-mêmes les expériences qu’ils vivent, ne pouvant solliciter votre aide ou votre écoute. Vous êtes tellement pris dans ce passé qu’il monopolise votre existence jusqu’à vous rendre dépressif et dépendant. » 
La plus grande des addictions, et qui touche chacun d’entre nous, c’est l’addiction à notre histoire. Quand Iyania Vanzant prononça cette évidence, je compris à quel point cette relation élastique avait d’emprise sur l’existence. Elle a forgé toute notre route jusqu’à devenir plus forte qu’une habitude.
Voici une méthode que j’ai utilisée pour nettoyer une histoire à laquelle j’étais devenue accro. C’est rapide et sans danger. Cela complète parfaitement les séances que vous suivez chez le psychologue ou les traitements que vous devez prendre. »

 
Méditer sur mon histoire pour me libérer de son emprise
1 - Installez-vous dans un endroit agréable, isolé du bruit et des autres, débranchez votre téléphone. Prenez une position qui vous semble confortable, allongée ou assise. Les bras sont détendus et les paumes des mains tournées vers le ciel.
 
2 - Maintenant prenez le temps de regarder ce drame de l’intérieur.
Si cela vous est trop difficile, donnez-lui un nom comme « histoire de voiture », « histoire à l’école », « histoire avec lui ou elle », « cette nuit-là ». Choisissez les mots qui vous conviennent le mieux.
 
3 - Ecoutez votre respiration pendant une minute, fermez les yeux et visualisez les mots sur l’écran de votre regard intérieur « histoire de… »
Laissez apparaître ces mots dans votre esprit comme s’ils s’affichaient sur un écran d’ordinateur.
- Dites en vous doucement la formule « Je suis désolé, pardon, merci, je t’aime » au rythme de votre respiration, et tout en regardant les mots « histoire de… » affichés devant vous.
- Répétez quatre fois la formule en suivant votre respiration et en gardant votre regard sur « histoire de… ».
- Revenez à votre respiration. Ecoutez le calme en vous. Tout en lisant les mots sur l’écran, prononcez en vous : «  Je suis désolé d’avoir eu cette histoire de… »

4 - Insistez sur la phrase suivante en étant présent sur chaque mot : « Pardonne-moi d’avoir éveillé cette mémoire.Merci de me permettre de nettoyer cette mémoire liée à cette histoire de (…). Je t’aime toi qui as vécu cette histoire. Je t’aime (à vous-même). Je t’aime (à vous-même). »

5 - Envoyez-vous de l’amour, ressentez-le
Dites « je t’aime » autant de fois que vous le souhaiterez parce que la personne qui a aussi besoin d’être pardonnée, ce n’est pas uniquement celui ou celle qui vous a fait du mal. C’est la personne qui a été outrageusement oubliée par votre compassion et votre amour durant ces longues années c’est-à-dire vous-même. Aimez-vous, autorisez-vous à recevoir cet amour, vous le méritez.
Pardon, merci, je t’aime…de tout mon cœur. »

Vivre avec Ho’oponopono

J’ai choisi ces extraits des pages 158 à 161 du livre, car l’exercice proposé est particulièrement efficace pour se libérer des histoires du passé qui pèsent sur notre existence. Dans cet ouvrage, Nathalie Bodin Lamboy offre plein d'autres outils pour intégrer la méthode Ho’oponopono dans notre quotidien, afin de nous amener vers l’épanouissement personnel et la découverte de notre mission de vie.

Une voie vers la connexion avec sa divinité intérieure
Ho’oponopono signifie « rendre droit », « s’aligner de l’intérieur ». Ce changement intérieur est la clé pour se mettre en connexion avec notre vrai moi, notre Moi E-sens-Ciel où repose l’Amour Inconditionnel, et changer notre vie.  Cette méthode d’origine hawaïenne, vise à désidentifier l’ego de la souffrance du passé, à guérir le moi blessé. En transmutant les mémoires limitantes, nous découvrons notre être véritable et pouvons transformer notre UNIvers. Le but est qu’il n’y ait plus d’histoires… pour quitter le rôle de victime intemporelle, atteindre l’état zéro, afin d’être libre, en paix, et de vivre le moment présent dans l'Amour.
Aloha !

+ Pour en savoir plus :
 


 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
  • aquarienne dit :
    13/1/2018 à 21h 57min

    @ Nathalie : Mille mercis pour vos encouragements! Dans l'Amour.

  • Nathalie dit :
    13/1/2018 à 11h 05min

    Je suis ravie de découvrir votre article et le choix de l'exercice... Merci, je t'aime <3

  •  
    AccueilMentions légalesTirez une carte | BlogLiensBoutique | Contact
    Aquarienne est libre, et  ne revendique aucune appartenance ou orientation politique, religieuse ou sectaire.